Aspects sociaux et théologiques
 

G. Pratique médicale et médicinale

- Barth, Vanessa,
Ma grand-mère a le secret, Université Paris VII - Denis Diderot, mémoire de maîtrise d'ethnologie. Dir. de recherche Mme Bernadette Dema et Pascal Dibie, septembre 1997, 130 pages. La petite fille d'Alice Riche (née en 1923, de la région de Boncourt, Suisse) a analysé la pratique de sa gand mère. Celle-ci a habité à Boncourt, puis Grandvillars dans le Territoire de Belfort puis à Joncherey, enfin à Delle ; elle faisait partie dans sa jeunesses de l'ancienne assemblée de Florimont. Vanessa Barth analyse chez elle la pratique du "secret" (qu'elle décrit comme un don en relation avec la guérison de l'eczéma et des verrues). Ce don venait de sa mère, qu'elle "a accepté contre sa volonté" (p. 88) et qui se "transmet". L'auteur découvre également chez sa grand mère un passé familial anabaptiste-mennonite. En deux grands chapitres, elle étudie "l'isolement ou l'exclusion" son rapport à la famille et au monde, puis "la maladie et la guérison" ou elle réfléchit à "l'héritage d'un capital thérapeutique". Copie du travail aux archives de l'A.F.H.A.M. (Valdoie). L'anabaptisme-mennonite, contrairement aux développements d'une médecine autonome, se gardera en règle générale de séparer "don" et "donateur", même en vue d'une "bonne action". Mais cet équilibre est périodiquement rompu comme le montre le cas Riche, pratique que l'on retrouve également dans la culture populaire régionale.

- Boigeol, Roger, "Les Almanach anabaptistes", dans Christ Seul N·1, 1956. Sur ces Almanach, également l'article excellent de D. Varry, "Jacques Klopfenstein et l'édition des almanachs anabaptistes, in Souvenance Anabaptiste (bulletin annuel de l’AFHAM) - N·3, 1984, pp. 36-53. (Tout le numéro semble intéressant pour la région de Belfort).

- Hutt, Nicolas-Martin, Pratiques médicales des Mennonites en Alsace et au pays de Montbéliard, thèse de médecine (Université de Strasbourg), 1984, 314 pages.

- Jérôme, Claude, "Le marcaire Steiner du Lauchen" in Souvenances Anabaptistes, N·2, 1983, pp. 42-43.

- Yung F., Chaumont J.-P., Mettetal H., Plantes et remèdes d'utilisation ancienne par les anabaptistes-mennonites = Old plants and medicines used by anabaptists-mennonits in the days of old, Université de Franche-Comté, Faculté de médecine et de pharmacie, place Saint-Jacques, 25030 Besançon, France. Les Anabaptistes-Mennonites ont utilisé des plantes et des remèdes. En milieu champêtre, les thérapeutiques naturelles ont été marquées par des pratiques parfois étranges, où la superstitions a quelque fois été mêlée. L’étude fait état de divers livres, recueils, almanachs, documents familiaux et le champs d’investigation pour la pharmacie contemporaine est ouverte, dans Revue d'histoire de la pharmacie (Rev. hist. pharm.) ISSN 0035-2349, 1998, vol. 46, n°320, pp. 411-420. Société d'histoire de la pharmacie, Paris, France.

- Roth Joseph et Munch Paul-Bernard, Religion et agriculture : Contribution à l'histoire des Anabaptistes-Mennonites en Sundgau, dans l'Annuaire de la Société d'Histoire du Sundgau, 1995, 38 pages.

- Vif débat dans les assemblées mennonites, dans les années 1870, au sujet des "Sympathiemittel", comme en témoigne un article dans le journal de langue allemande, la Gemeindeblatt... de Juin 1871, p. 26, signé Ulrich Hege.

- Yung, Fanny, L'usage des plantes et autres remèdes dans les siècles précédents par les anabaptistes au cours des siècles précédents, doctorat de pharmacie, de Besançon, 117 pages, soutenue le 18 février 1998, à la faculté de médecine et de pharmacie de Besançon pour obtenir le Diplôme d'Etat de Docteur en Pharmacie, N· 2598005, 117 pages. La force est la comparaison aux ouvrages de soins de l'époque. Beaucoup de généralités.